Conversations sur Facebook recevables devant le JAF!!

Dans une décision du 13 novembre 2014, la cour d’appel de Versailles dit que les données publiées sur un réseau social sont dépouillées de leur caractère privé, dès lors que leur accès n’a pas été restreint.

Il n’y a pas lieu d’écarter des débats la pièce relative aux conversations de l’épouse sur son compte Facebook. Il est rappelé qu’il incombe à l’épouse de démontrer le caractère frauduleux de la captation qu’elle critique. Le degré de protection des données d’un compte Facebook est défini par son utilisateur qui dispose des outils nécessaires sous l’onglet “confidentialité” de son compte pour en restreindre ou non son accès, celui-ci pouvant être réservé à des amis ou ouvert à tout public. Or, l’épouse ne justifie pas avoir configuré son compte pour en empêcher l’accès notamment à son époux. Ainsi, les données auxquelles il a eu accès avaient été dépouillées de leur caractère privé par la femme qui les avait publiés sur un réseau social.
Source: Dépêches Jurisclasseur

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s