Le consentement au mariage est régi par la loi personnelle de chaque époux

Le 16 mars 2016, la Cour de cassation rappelle que le consentement au mariage est régi par la loi personnelle d’un époux.

En l’espèce, un homme, de nationalité française, intentait une action en justice aux fins de nullité de son mariage avec une femme, de nationalité marocaine. Il invoquait, au soutien de ses prétentions, l’absence de consentement et soutenait que le mariage n’avait été célébré que pour acquérir la nationalité française.

La première chambre civile casse et annule, dans toutes ses dispositions, l’arrêt des juges du fond. Saisie sur le fondement de la loi française, la cour d’appel avait rejeté la demande du requérant. Or, la Haute juridiction impose au juge français, pour les droits indisponibles, de « mettre en œuvre la règle de conflit de loi et de rechercher le droit désigné par cette règle ». Elle précise alors que « les conditions de fond du mariage entre deux personnes, l’une française, l’autre marocaine, sont régies par la loi nationale de chacun des époux ».

Ainsi, seule la loi marocaine avait vocation à régir le consentement de l’épouse et la cour d’appel ne pouvait s’y soustraire.
Source : Lexis Nexis – 22 mars 2016

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s