Retour de l’enfant obligatoirement ordonné à défaut de preuve d’un danger grave ou d’une situation intolérable

Le 19 novembre dernier, la Cour de cassation a rappelé qu’à défaut pour le parent qui détient illicitement l’enfant de démontrer un danger grave ou une situation intolérable, le retour de l’enfant doit être immédiatement ordonné en application de la Convention de La Haye du 25 octobre 1980.

Pour consulter l’arrêt : http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000029789382&fastReqId=1355010302&fastPos=1

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s