La contribution aux charges du mariage est proportionnelle aux facultés respectives des , lesquelles doivent être vérifiées.

C’est ce qu’a rappelé un arrêt de la 1ère chambre civile du 26 juin 2013. Il n’est donc pas possible d’imputer la moiité du remboursement d’un emprunt à l’un des époux sans vérifier leurs ressources respectives.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s